lqdc.blog4ever.com

lqdc.blog4ever.com

Le début de la fin - Reconversion (2.8)

http://static.blog4ever.com/2012/01/636008/12411533-texture-de-fond-route-a-sens-unique-pour-la-conception-ancienne2_2227730.jpg

 

 Devant, enfin, une ligne droite (la dernière ?). Au loin l'horizon, toujours. Au-delà, de nouvelles embûches ? Une nouvelle et longue route sinueuse ? Une dernière ascension ? La voie express vers l'arrivée ? Les paysages défilent et dans les rétros, les récents souvenirs du périple rapetissent, s'étiolent, tandis que les plus lointains ont déjà disparus. Une chose est sûre, aucun demi-tour n'est envisageable.

 

Et ouais, je suis toujours sur cette putain de route... Toujours plus près, toujours plus loin.

 

Le dénouement de la saison 2 de "ma reconversion" est encore flou, mais il se dessine peu à peu, prend forme... Le scénario s'invente au fur et à mesure, dans l'urgence. Clairement, il est temps qu'elle se termine. Trop de longueurs, une intrigue complexe, harassante, qui laisse deviner une issue à la fois implacable, improbable et évidente.  

 

http://static.blog4ever.com/2012/01/636008/toile-d--araign--e2.jpg

 

Sommet en approche

 

J'en suis sûr, la fin de mon master approche. C'est déjà ça. Même si le plus dur a déjà été accompli en janvier, il reste le stage à valider. Une formalité, enfin normalement. Si près, si loin. Un an que j'attends ce moment, décrocher ce master pour atteindre le but que je me suis fixé, il y a... si longtemps maintenant. Un petit bout d'éternité. 

Une étape de plus vers le sommet. En théorie l'avant-dernière. Viendra ensuite le moment ultime, à la fois ligne d'arrivée et point de départ vers les nouveaux horizons que j'ose à peine imaginer, tellement c'est long, laborieux. 

Les portes de sortie, justement parlons-en. Elles ne sont pas si nombreuses que ça, à tel point que même les doigts d'une main suffisent largement à les compter. Le vide intersidéral des offres d'emploi et le vent sec et glacial qui les accompagne me font penser que je n'ai pas vraiment choisi le bon moment pour me reconvertir...

 

http://static.blog4ever.com/2012/01/636008/12-01-13-ClimbingEverest2.jpg
 

Rester dans l'agence de com où je suis en stage pourrait être l'une de ces fameuses mais rares ouvertures, dans l'éventualité bien sûr où l'on m'invite à poursuivre l'aventure avec un statut plus confortable qu'actuellement. La probabilité a le mérite d'exister. Dans l'état actuel des choses, je suis plutôt partant, d'autant que le job est intéressant et que les missions qui me sont confiées correspondent à mes envies, mes désirs. Une perspective qui n'a rien de paradoxal.

Rédiger, concevoir, planifier, rédiger, intégrer, web, digital, papier, rédiger, écrire, programmer, écrire, rédiger, écrire, écrire... Ce que je voulais. J'y suis. J'y reste ? Suite au prochain épisode.

Quoi d'autre ? D'autres pistes d'emplois intéressantes se dessinent sur le bord de la route, pas encore assez carrossables pour que je puisse les emprunter avec certitude... Faut voir.

Créer une entreprise ? Trop tôt, trop juste, trop chaud pour l'instant... Mais pourquoi pas. Affaire à suivre...

 

Traversée du désert

 

Si je suis toujours dans la brume, un peu oui, mais moins. Les hauts et les bas se succèdent comme dans les pires montagnes russes, mais dans l'ensemble, je tiens le choc. Je garde le moral. Pour ceux qui sont tentés par l'aventure, je ne saurais trop les mettre en garde. Attention, âmes sensibles s'abstenir. Mis à part si vous avez un talent indéniable, prouvable dans l'instant, ou un plan d'enfer, attention. Sortir de l'éducation nationale, du professorat, des écoles ou pas, c'est la croix et la bannière. Seul, à part si vous avez un compte en banque de ministre exilé en Suisse, n'y pensez même pas...

  http://static.blog4ever.com/2012/01/636008/desert2.jpg

 

J'ai choisi le nom de ce blog en déconnant, mais je ne pensais pas si bien dire. C'est exactement ça. Je n'aurais pas pu trouver mieux.

C'est le chemin que j'ai choisi. Si je devais recommencer, je m'y prendrais peut-être différemment, et mettrais sans doute les bœufs avant la charrue cette fois-ci. Mais je recommencerais. Mais pas de retour vers le futur possible, bien sûr. 

Pas de rentrée des classes en septembre non plus. Ma troisième demande de disponibilité est partie. Sans IDV possible, la démission attendra encore un peu, même si, dans l'esprit, le point de non-retour est plus qu'atteint et largement dépassé. 

Quoi qu'il en soit, la boucle n'attend plus que d'être bouclée.

La fin est proche, et attendue avec une impatience à peine dissimulée. 

 



26/05/2013
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres